Organigramme

Marielle ABRIC
CEES
Olivier Andrault [démissionnaire]
CEES
Frédérique Angevin
CS

Frédérique Angevin est ingénieur agronome et docteur en sciences de l’environnement. Elle travaille comme ingénieur de recherche à l’INRA, dans l’unité impacts écologiques des innovations en production végétale. Elle a participé à plusieurs expertises sur la thématique des OGM pour l’Institut de Prospective et de Technologie de Séville (Centre Commun de Recherche de la Commission européenne) et plusieurs programmes de recherche sur la coexistence : projet ANR MASCOTE, projets européens SIGMEA, COEXTRA et PRICE. De 2007 à 2010, elle a coordonné des recherches pluridisciplinaires sur la modélisation des flux de gènes chez le maïs (projet ANR GCOM2AP). Elle représente la France dans les groupes techniques sur le maïs, le soja et la pomme de terre mis en place par le « European Coexistence Bureau » de la Commission Européenne.

Françoise Antonini
CEES

Françoise Antonini, membre du Collectif Inter associatif Sur la Santé (CISS), a été déléguée générale de 2000 à 2010 de L’Alliance Maladies Rares (collectif de 200 associations de malades et de parents de malades atteints de pathologies rares).
 

Marie-Odile Archange
Assistante de direction
Équipe du HCB - Secrétariat
Claude Bagnis
Claude BAGNIS
CS

Claude Bagnis est directeur de recherche à l’Etablissement français du sang. Autant dans sa pratique actuelle que dans les dévelopements futurs liés à la thérapie cellulaire, la transfusion peut bénéficier des technologies de transfert de géne pour créer de nouveaux outils diagnostiques ou thérapeutiques. Un des projets du laboratoire est de manipuler l’expression des antigène de goupes sanguins dans le but de créer des outils diagnostiques utilisables dans la chaîne transfusionelle et dans celui définir les possibiltés et limites de l’applicabilité de cette stratégie à la génération de cellules caractérisés par un potentiel thérapeutique.

Gérard BAPT
CEES
Avner Bar-Hen
Avner BAR-HEN
CS

Avner Bar-Hen is specialized in computational statistics and public health applications. The main research topics are spatial statistics and genomics. Avner Bar-Hen hold a PhD in statistics from Univetrsité Paris-XI (1994) and professor at university Paris descartes since 2007.

Gilbert Barbier
CEES
Marie-Anne BARNY
CS

Les études de Marie-Anne Barny sont centrées sur les mécanismes de virulence des entérobactéries pathogènes des plantes, en développant des approches de génétique et biologie moléculaires. Afin de comprendre ces mécanismes de virulence elle a utilisé des eucaryotes modèles (levure, arabidopsis) et a participé à la construction de plantes transgéniques aussi bien sur des plantes modèles (Arabidopsis) que sur des espèces d’intérêt agronomique (pommier). Elle a également participé à des études de terrain visant à mieux comprendre l’épidémiologie de ces bactérioses dans l’environnement.

Barrey Sandrine
Sandrine Barrey
CEES

Sandrine Barrey est maître de conférences en sociologie à l’université Toulouse Jean-Jaurès et chercheure au CERTOP-CNRS où elle est responsable de l’axe TERNOV sur les transitions écologiques. Ses travaux portent sur la construction des marchés agroalimentaires et interrogent les frontières droit-sciences-société. Depuis sa thèse consacrée à la grande distribution alimentaire en France, elle s’intéresse aux marchés controversés: ceux dont la construction ou l’interdiction fait l’objet de contestations sanitaires, environnementales, socio-économiques, et/ou éthiques (tels le marché du saumon transgénique aux États-Unis en cours de création ou celui des vins naturels en France). Elle est également membre du bureau du réseau thématique « Consommation et usages » de l’Association française de sociologie, et membre du conseil scientifique du Centre d’information des viandes.

Flore Biteau
Responsable scientifique pour l'évaluation des risques liés aux biotechnologies au Comité Scientifique
Équipe du HCB - Secrétariat

Flore Biteau, responsable scientifique pour l’évaluation des risques liés aux biotechnologies au Comité scientifique (recherche biomédicale et vétérinaire, plantes génétiquement modifiées, biosécurité), est ingénieur agronome (ENSAIA, Nancy) et docteur en sciences agronomiques (INPL-Université de Lorraine). Durant ses travaux de thèse et de post-doctorat, elle a contribué au développement d’une technologie de production de protéines recombinantes à usage thérapeutique via des plantes carnivores génétiquement modifiées, en collaboration avec une entreprise privée. Elle a ensuite rejoint le CEA à Saclay où elle s’est impliquée dans le développement de ligands protéiques pour la détection et le diagnostic médical de l’athérothrombose en imagerie SPECT.

Elisabeth Blesbois
Elisabeth Blesbois
CEES

Élisabeth Blesbois, ingénieur de recherche HC à l’INRA est animatrice de l’équipe Gonade, Conservation, Régénération (UMR-Physiologie de la Reproduction et des comportements). Biologiste de la reproduction de formation, elle conduit à l’INRA des recherches fondamentales et appliquées sur les cellules de reproduction et leur utilisation pour l’amélioration des pratiques d’élevage et pour la conservation de la biodiversité. Elle coordonne également différents programmes régionaux et internationaux visant à développer des méthodologies de  reproduction pour maintenir et protéger la conservation de la diversité génétique des populations animales, en lien avec la cryobanque nationale française des animaux domestiques et l’infrastructure nationale CRB-Anim. Investie dans l’action collective et syndicale à la CFDT, Elisabeth Blesbois est également membre élu au conseil d’administration de l’INRA et suppléant CFDT au HCB.   

Serge Boarini
CEES

Serge Boarini est professeur agrégé, docteur ès Lettres-philosophie.

Pascal Boireau
vice-président du CS
Bureau - CS

Pascal Boireau, vice-président du Comité scientifique, est inspecteur général de santé publique vétérinaire. Ancien élève de l’institut Pasteur, diplômé d’une thèse en virologie (Paris VII) et de l’habilitation à diriger des recherches en France et en Chine, Pascal Boireau a coordonné une dizaine de contrats de recherche internationaux dans le domaine de la santé publique. Après avoir initié une unité mixte de recherche portant sur les zoonoses parasitaires et les maladies transmises par les tiques, il a été successivement directeur d’UMR, chef de Département Adjoint Santé Animale à l’INRA puis directeur du laboratoire de santé animale à l’ANSES. Pascal Boireau a participé à de nombreuses instances d’évaluation scientifiques des OGM depuis 1986 et est actuellement président de la Commission AFNOR en santé animale. Il est également président de la Société française de parasitologie et vice-président de la Fédération mondiale de parasitologie.

Jouly Bonhomme
Gestionnaire budgétaire et financier
Équipe du HCB - Secrétariat
Bénédicte Bonzi
Bénédicte Bonzi [démissionnaire]
CEES

Bénédicte Bonzi, titulaire d’un master 2 en anthropologie est éducatrice spécialisée. Présidente de l’association Inf’OGM, elle s’est investie dans le dossier OGM il y a huit ans, d’abord localement puis au niveau national. Elle a rejoint les Amis de la Terre il y a cinq ans pour s’engager sur la construction d’une société soutenable.

Laurent Bourdil
Laurent Bourdil
CEES

Laurent Bourdil est président de l’Association nationale des agriculteurs multiplicateurs de semences oléagineuses (ANAMSO) et de la section oléagineuse du Groupement national interprofessionnel des semences (GNIS) depuis 2012. Agriculteur dans le Lauragais depuis 2006, il travaille sur l’exploitation familiale consacrée pour partie à la grande culture blé dur et tournesol, le tiers restant étant en multiplication de semences. Il est titulaire d’un BTS technologie végétale option agronomie et système de culture. Son expérience professionnelle dans le milieu des semences depuis 1994 lui a permis d’acquérir compétences et conviction.
 

Thierry Brévault
Thierry BREVAULT
CS

Thierry Brévault est chercheur au CIRAD au sein de l’unité AIDA (Agroécologie et intensification durable des cultures annuelles). Ses activités s’inscrivent dans la conception de stratégies de gestion intégrée des insectes ravageurs des cultures. Il s’intéresse aux relations entre biodiversité et processus de régulation écologique des populations d’insectes ravageurs, selon une approche croisant écologie des communautés et écologie du paysage. De 2008 à 2011, il a été accueilli comme chercheur associé au Département d’entomologie de l’université d’Arizona (Tucson, EU), mondialement reconnu pour son expertise sur les cultures génétiquement modifiées résistantes aux insectes. Ses travaux de recherche ont porté sur les mécanismes d’adaptation des populations d’insectes ravageurs au coton Bt, pour l’amélioration des stratégies de gestion de la résistance.

Estelle Brosset
Estelle Brosset
CEES

Estelle Brosset est Professeure des Universités de droit public à Faculté de droit et de science politique, Université Aix-Marseille et membre du CERIC (Centre d’Etudes et de Recherches Internationales et Communautaires). Elle est spécialiste de droit de l’Union européenne et en charge des enseignements dans cette discipline en Licence 2, 3 et Master 2.

Lauréate d’une Chaire Jean Monnet de la Commission européenne (2012-2015) et coordinatrice du Centre d’excellence Jean Monnet de l’Université (2016-2019), elle consacre une grande partie de ses recherches à l’étude du droit européen de la santé et de l’environnement. Elle a dirigé plusieurs projets collectifs de recherche et ouvrages collectifs, le dernier en date intitulé « Droit européen et protection de la santé » (Bruylant, 2014).

Elle est assesseur scolarité Masters auprès du Doyen. Estelle Brosset est l’auteur d’une soixantaine d’articles et chapitres d’ouvrages en droit de l’Union européenne (en droit institutionnel de l’Union, droit de l’Union dans les domaines de la santé et de l’environnement et droit public) et a dirigé six ouvrages collectifs.

Nathalie Bruck
Nathalie Bruck
CEES

Nathalie Bruck est responsable marketing au sein de l’entreprise biopharmaceutique Transgene qui développe des médicaments innovants contre les cancers et les maladies infectieuses. Docteur ès sciences, titulaire d’un master en management de l’innovation de l’École de management de Strasbourg et diplômée en marketing pharmaceutique de l’École supérieure de commerce de Paris, elle a débuté sa carrière en tant que chercheur. Auteure et co-auteure de neuf publications, ses travaux ont porté sur l’amélioration des chimiothérapies dans le traitement des cancers par combinaison avec des molécules issues du génie biologique. Depuis 2010, elle a pour mission d’optimiser l’accès au marché de médicaments innovants, depuis leur phase de développement jusqu’à leur commercialisation, en démontrant leurs apports thérapeutiques et sociétaux, afin de garantir les meilleures conditions économiques d’accès au marché. Elle est également membre de la société internationale de pharmaco-économie (ISPOR).

 

Bruno Chauvel
Bruno CHAUVEL
CS

Bruno Chauvel est chargé de recherche à l’INRA. Ses travaux portent sur la conception et l’évaluation de systèmes de culture plurispécifiques durables basés sur la lutte intégrée des adventices : les systèmes de culture étudiés, dit « plurispécifiques », reposent sur l’utilisation d’une diversité de cultures ou de couverts multi-espèces (successions culturales, couverts mono ou plurispécifiques d’interculture, cultures en dérobé) et une diversité de techniques (semis direct sous couvert, …) pour la régulation des adventices. Il s’intéresse par ailleurs à la coordination de la lutte contre l’ambroisie à feuilles d’armoise.

Daniel Chéron
Daniel Chéron
CEES

Daniel Chéron est directeur général du Groupe Limagrain. De formation universitaire (économiste), il a exercé toute son activité professionnelle au sein du Groupe Limagrain, spécialiste de semences et de produits céréaliers qui est implanté dans 42 pays au plan international. Actuellement directeur général du groupe, il est en charge de la stratégie et de sa mise en œuvre (développement interne et acquisitions). Il est également en charge du suivi et de l’animation des différents conseils d’administration du Groupe (dont une holding cotée en Bourse).

Cécile Collonnier
CS

Ingénieur agronome diplômée de l’ENSA de Rennes (AgroCampus Ouest), Cécile Collonnier, spécialisée en amélioration des plantes cultivées, a obtenu un doctorat en biologie et écologie végétales à l’université Paris XI (Orsay). Après un stage postdoctoral dans le domaine du développement d’outils moléculaires de détection des OGM, elle a intégré l’INRA en tant qu’ingénieur de recherche en 2004 pour être mise à la disposition du GEVES(1) où elle a été en charge de la coordination scientifique nationale du groupe pendant cinq ans. Pendant cette période, elle a également assuré le rôle de secrétaire du comité scientifique du CTPS(2). Depuis 2010, elle a rejoint le laboratoire « Réparation de l’ADN et ingénierie des génomes végétaux » de l’UMR 1318 (IJPB) du centre INRA de Versailles. Elle y travaille, d’une part, à l’étude des mécanismes impliqués dans la réparation des cassures de l’ADN et le ciblage génique chez les plantes, et, d’autre part, au développement de nouveaux outils d’édition du génome destinés à la recherche fondamentale et à l’amélioration des espèces cultivées. Elle est membre du comité scientifique consultatif de l’OCVV(3) depuis 2011.

 

(1) Le GIP GEVES (Groupement d’Etudes et de contrôle des Variétés Et des Semences) est l’office d’examens français en charge des expérimentations nécessaires à l’inscription des variétés et à la certification des lots de semences.

 (2) Le CTPS (Comité Technique Permanent de la Sélection) est l’instance consultative chargée par la Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de la gestion du Catalogue français des espèces et variétés végétales.

(3) L’OCVV (Office Communautaire des Variétés Végétales) est en charge de la gestion du catalogue commun des espèces et variétés végétales et de l’application des règles de protection du droit des obtenteurs au niveau européen. Il délivre les certificats d’obtentions végétales européens.

Jacques Commère
Jacques COMMÈRE
CEES

Jacques Commère est responsable de l’Organisation des Producteurs de Grain. Agriculteur en grandes cultures en Haute Garonne, il est responsable de la section des grandes cultures de la Coordination Rurale.

Denis Couvet
Denis COUVET
CS

Denis Couvet, professeur au Muséum, est directeur du département Ecologie et Gestion de la Biodiversité. Ingénieur Agronome et HDR en « Ecologie et sciences de l’évolution », professeur associé à l’école Polytechnique de 1997 à 2011, auteur de deux ouvrages et plus de 150 publications, membre de l’Académie d’agriculture. Ecologue, modélisateur, ses recherches portent sur les politiques de gestion de la biodiversité, leurs interactions avec les mécanismes écologiques, économiques et sociaux. Il s’agit notamment de proposer de nouveaux cadres d’analyse, mobilisant les notions d’institution et de choix social. Ses travaux portent notamment sur la base informationnelle de ces choix sociaux – observatoires, indicateurs et scénarios de biodiversité –, les mécanismes mobilisés, rôle des sciences participatives, des notions de biodiversité ordinaire et de services écosystémiques.

Catherine Dagorn
Catherine Dagorn
CEES

Catherine Dagorn est directrice générale au GNIS. Ingénieur agronome (AgroParisTech/INAPG 89), elle est entrée au GNIS en 1997, après une première expérience à l’APCA (Assemblée permanente des Chambres d’agriculture) en tant que chargée d’étude agronomie-environnement. Elle a occupé différents postes occupés au GNIS (communication, formation, secrétaire générale des sections céréales à paille et protéagineux, pommes de terre puis maïs et sorgho) avant de prendre la direction générale en juillet 2013. Elle est par ailleurs membre du conseil d’administration du GEVES (Groupe d’étude et de contrôle des variétés et des semences). 

Elie Dassa
Elie DASSA
CS

Elie Dassa, directeur de recherche retraité de l’Inserm, a effectué pratiquement toute sa carrière à l’Institut Pasteur, où il a animé une petite équipe de recherche. Spécialisé en microbiologie et en génie génétique, ses recherches ont porté sur de nombreux aspects de la physiologie bactérienne, notamment sur les remarquables capacités d’adaptation de ces organismes dans l’environnement et sur les mécanismes de leur résistance aux antibiotiques. Au cours de son parcours, il a étudié les propriétés de bactéries très diverses, tant commensales que pathogènes. Comme membre du Haut Conseil des Biotechnologies, et précédemment de la Commission de Génie Génétique depuis leur création, il pense avoir acquis une expertise significative dans l’analyse des risques potentiels des organismes génétiquement modifiés, ainsi que dans l’établissement des mesures de leur confinement, pour une utilisation plus sûre en recherche fondamentale, dans l’industrie, dans la santé et dans l’environnement.

Patrick de Kochko [démissionnaire]
vice-président du CEES
Bureau - CEES

Patrick de Kochko,vice-président du Comité économique, éthique et social, est coordinateur de Réseau Semences Paysannes (RSP). D’abord chercheur en agronomie à l’INRA puis au CIRAD il a rejoint la Commission Européenne pour mettre en œuvre des programmes de développement rural en Asie. Ce parcours lui a fait prendre conscience que la meilleure aide au développement pour les pays du sud consiste à pratiquer au nord une agriculture propre et non exportatrice. Il s’est alors installé paysan bio dans le sud-ouest de la France mais a été immédiatement confronté à une contamination de sa première culture de soja biologique par du soja génétiquement modifié. Engagé dans plusieurs procédures juridiques puis responsable d’une expérimentation autour des parcelles de maïs OGM autorisés à la culture en 2006, il a pu constater dans les tribunaux et sur le terrain l’impossibilité de la coexistence entre une agriculture paysanne et biologique incluant naturellement l’apiculture avec une agriculture basée sur des semences brevetées. Pratiquant depuis la sélection de ses propres semences, il a rejoint le RSP qui agit pour la reconnaissance des droits des paysans de sélectionner, reproduire, échanger et vendre leurs semences et participe à la reconnaissance scientifique des savoir-faire paysans associés.

Hubert De Verneuil
Hubert De VERNEUIL
CS

Hubert de Verneuil, professeur des universités, praticien Hospitalier est directeur de l’Unité Inserm U1035. Le but général des projets du groupe Biothérapies de l’U1035 est le transfert de gènes à visée thérapeutique dans les cellules souches hématopoïétiques (CSH). Les 2 principaux projets concernent la thérapie génique de déficits génétiques responsables de maladies hématologiques : les porphyries érythropoïétiques. Le premier projet concerne un modèle murin de porphyrie érythropoïétique congénitale (PEC) obtenu au laboratoire et un modèle murin « humanisé » dans lequel des cellules hématopoïétiques humaines porphyriques sont greffées à une souris immunodéficiente ; le deuxième modèle murin est celui de la protoporphyrie érythropoïétique (PPE). Dans les 2 cas, les cellules médullaires murines ou humaines ont été transduites ex vivo à l’aide de vecteurs lentiviraux et réimplantées chez les souris receveuses. La preuve de concept de l’efficacité de la thérapie génique a été démontrée pour ces 2 maladies. Les recherches s’orientent actuellement vers l’obtention de cellules souches pluripotentes induites (iPSC) à partir de cellules de patients et la correction génique par les nouveaux outils que sont les nucléases type « TALEN » ou « CRISPR-Cas9 ».

Barbara Demeneix
CS

Professeure au Laboratoire d’Évolution des Régulations Endocriniennes au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris (UMR 7221), Barbara Demeneix est une experte internationalement reconnue pour son travail sur le fonctionnement thyroïdien et la perturbation endocrinienne. Formée au Royaume-Uni, en France, au Canada et en Allemagne, elle est l’auteure de plus de 160 publications scientifiques.

Ses travaux de recherche lui ont permis d’obtenir de nombreuses récompenses, dont le « Mentoring Award » décerné par la revue Nature en 2011 et la Médaille de l’Innovation du CNRS en 2014. Cette même année, elle est également promue Officier de la Légion d’Honneur. Barbara Demeneix est membre de plusieurs comités internationaux sur le thème des hormones thyroïdiennes et des perturbations endocriniennes (OCDE, European Thyroid Association, etc.), et participe activement à de nombreux projets de recherche nationaux et européens. Son ouvrage Le Cerveau Endommagé (2016), publié aux éditions Odile Jacob, s’intéresse aux conséquences des substances polluantes présentes dans l’environnement pour les futures générations.

Duroc Céline
Céline Duroc
CEES

Céline Duroc, mariée et mère de deux enfants, est ingénieur agronome (ENSA Toulouse promotion 1998) et diplômée du Collège des hautes études de l’environnement et du développement durable. Après une première fonction au sein d’Arvalis-Institut du Végétal (1999-2001), Céline Duroc intègre l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM) en 2001 avec des responsabilités croissantes sur la période 2001-2011 et notamment la fonction de directrice du Service Environnement d’Orama (Union des grandes cultures qui rassemble l’AGPB, l’AGPM et la FOP) de 2006 à 2011. En 2012 Céline Duroc devient directrice adjointe du Cétiom, l’Institut technique de la filière oléagineuse, avant de réintégrer l’AGPM en juin 2013.     

Daniel Évain [démissionnaire]
CEES
Arnaud Faucon
Arnaud Faucon
CEES

Arnaud Faucon est né le 8 septembre 1972 à Pont l’évêque dans le Calvados. Ancien ouvrier métallurgiste il intègre l’association de défense des consommateurs INDECOSA-CGT dans le département de L’Orne le 1er février 1998. À partir de 2002 il devient permanent national en charge de la qualité des produits et services. Durant plusieurs années il va présider le comité consommateur de l’AFNOR. Par la suite il va devenir secrétaire de la fondation AFNOR pour la normalisation. Parallèlement à son activité professionnelle il représente la CGT dans des instances de concertation touchant au développement durable. Il conduit la délégation du syndicat à la conférence sur le Climat à Copenhague (COP 21) en 2008. Il tient la rubrique « consommation» dans le journal de la CGT Ensemble  et réalise des études critiques sur les mutations de l’économie française et ses conséquences sociales et environnementales. En 2014, il rédige un rapport intitulé « La France Industrielle de demain : Avec ou sans les hommes ? ». Descendant de métayers de l’Orne, il demeure très attaché à ses racines paysannes et à la ruralité.

Sophie Fonquernie
Sophie Fonquernie
CEES

Sophie Fonquernie est agricultrice associée à l’ARF, cogérante en EARL sur une ferme de production laitière en montagne avec activité touristique «  chambres d’hôtes ». Vice-présidente du Conseil régional de Franche-Comté, en charge des filières agricoles, agro-alimentaires, forêt-bois, de l’environnement et des énergies  renouvelables issues de la biomasse, elle est également membre des CA nationaux et régionaux de l’AFDI (Agriculteurs Français et Développement International). 

Anaïs Fourest [démissionnaire]
CEES
Claudine Franche
vice-présidente du CS
Bureau - CS

Claudine Franche, vice-présidente du Comité scientifique, est directrice de recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Sa carrière a évolué de la microbiologie des sols à la biologie moléculaire végétale, en suivant pour thématique générale l’étude des symbioses fixatrices d’azote chez les non-légumineuses. Au sein de l’UMR DIADE (Diversité Adaptation et Développement des Plantes, IRD-UM2), elle dirige actuellement à Montpellier l’équipe Rhizogenèse dont l’objectif est de comprendre les mécanismes moléculaires qui président à l’établissement et au fonctionnement des nodules actinorhiziens résultant de l’association symbiotique entre l’arbre tropical Casuarina glauca et l’actinomycète fixateur d’azote Frankia. Cette thématique de recherche fait l’objet de nombreuses collaborations, en particulier avec des Universités et Instituts de foresterie des pays du Sud (Afrique et Asie), où Claudine Franche réalise des enseignements dédiés à la transgenèse végétale.

Sophie GAUDEUL
CEES

Sophie Gaudeul est secrétaire confédérale de la CFDT au sein du Service Économie et Société où elle est responsable du programme d’études de la CFDT et porte-parole ou expert de la CFDT dans le cadre du dialogue environnemental depuis 2006. Elle s’est investie plusieurs années dans le domaine de la déontologie en matière de recherche à l’INRS.

 Mandats actuels :

- membre suppléante du Conseil National de la Transition Écologique (CNTE, depuis 2013)

- membre du Comité de l’Économie Verte (depuis 2013)

Précédents mandats :

- secrétariat de l’European Environmental and sustainable development Advisory Council (mandat du CNTE : 2014-2016)

- expert de la CFDT dans les Conférences Environnementales annuelles (2012- 2016).

- membre du Comité de déontologie de l’INRS (2011-2017) 

- membre du Comité National de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (2010-2016)

- membre de l’Observatoire National de la biodiversité (2010-2016)

- membre du Conseil National de l’Air (2011-2015) 

- membre de la section Cadre de Vie au Conseil Économique Social et Environnemental (2008-2010) 

- membre du Grenelle de l’environnement (en 2007), groupe Biodiversité.

Claude Gilbert [démissionnaire]
président du CEES
Bureau

Claude Gilbert est directeur de recherche émérite au CNRS (science politique, CNRS, IEP de Grenoble). Ses travaux portent sur l’émergence des risques collectifs comme problèmes publics (risques industriels, naturels, sanitaires, etc.) ainsi que sur les situations de crise. Il a contribué à la création d’un domaine de recherche autour de ces questions en pilotant des programmes dans le cadre du CNRS et de différents ministères. Outre sa participation à divers conseils scientifiques, il est responsable du groupe scientifique d’analyses stratégiques de la Fondation de recherche pour une Culture de Sécurité Industrielle (FonCSI), reconnue d’utilité publique et co-responsable de l’Axe Risques Collectifs, Vulnérabilités et Résilience de la MSH-Alpes.

Catherine Golstein
Responsable scientifique et chargée des affaires européennes auprès du HCB
Équipe du HCB - Secrétariat

Catherine Golstein, responsable scientifique et chargée des affaires européennes auprès du HCB, est ingénieur agronome (ENSAR, 1996) et PhD en biologie (University of East Anglia, 2001). Après une activité de recherche fondamentale sur les mécanismes moléculaires de l’interaction entre plantes et microorganismes (The Sainsbury Laboratory, Norwich, UK ; Indiana University, Bloomington IN, USA), elle s’est engagée dans le management scientifique d’une plateforme internationale d’interface et de transfert entre recherche et industrie dans le domaine de l’amélioration des plantes, assurant notamment la valorisation du projet intégré européen GLIP du 6ème PCRD, puis dans la prospective à l’INRA avec une mission sur les Technologies du Futur consistant à identifier, analyser et évaluer des technologies et champs de recherche émergents pour leur intérêt en recherche agronomique et leur capacité à répondre aux enjeux de l’agriculture de demain.

Hervé Gomichon
CEES
J.-C. Gouache
vice-président du CEES
Bureau - CEES

Jean-Christophe Gouache, vice-président du Comité économique, éthique et social, est directeur des affaires internationales de Limagrain (France). Il a été successivement directeur de Limagrain Semences Potagères (2007-2014), directeur de Limagrain Semences de Grandes Cultures (2004-2007), directeur scientifique (1998-2004). À ce titre il est membre du comité de direction de Limagrain depuis 1998. Au cours de ses trente-quatre années au sein de Limagrain, Jean-Christophe Gouache a débuté comme sélectionneur maïs ; dans les années 90, il a été directeur opérationnel des activités Maïs et Soja de Limagrain aux USA où il a vécu huit ans. Jean-Christophe Gouache est membre de plusieurs organisations interprofessionnelles. Il est vice-président de l’International Seed Federation (ISF), membre des conseils d’administration de l’European Seed Association (ESA) et de l’Union Française des Semenciers (UFS). Il est diplômé de l’Institut National Agronomique Paris-Grignon (aujourd’hui AgroParis-Tech).

Laurie GRANDONT
Responsable scientifique en matière de biosécurité et d’évaluation des risques environnementaux en lien avec les biotechnologies
Équipe du HCB - Secrétariat

Laurie Grandont, responsable scientifique en matière de biosécurité et d’évaluation des risques environnementaux en lien avec les biotechnologies auprès du Comité scientifique du HCB, a obtenu un doctorat en Sciences à l’Université Paris Sud, spécialité sciences du végétal. Durant ses travaux de thèse et de post-doctorat elle s’est intéressée à l’impact de la polyploïdie sur la méiose et la recombinaison méiotique chez le colza (INRA de Versailles), ainsi qu’à l’évolution des génomes chez les Brassicaceae et les Solanaceae (Wageningen University, Pays-Bas). Elle a également étudié les interactions entre l’élongation cellulaire, la paroi végétale et les microtubules corticaux chez Arabidopsis thaliana (CNRS de Gif-sur-Yvette).

Philippe Guerche
Philippe GUERCHE
CS

Philippe Guerche est directeur de recherche à l’INRA. Ses travaux portent sur la transformation génétique du colza, le développement du gamétophyte mâle chez les Brassicacées, la qualité et la teneur en huile et en protéines des graines de la plante modèle Arabidopsis.

Joël Guillemain
Joël GUILLEMAIN
CS

Joël Guillemain, chargé de cours à l’université de Tours depuis 1986, a été successivement : moniteur de TP de pharmacologie à la Faculté de pharmacie Tours (1972-1975), responsable des essais cliniques LIPHA (Lyon, 1976-1979), directeur recherche et développement laboratoires Dolisos (Paris, 1979-1985), directeur technique et scientifique du Centre Institut du médicament (Tours, 1985-1999) et expert toxicologue pour Sesame/Biopharm consulting (expertise sécurité médicament/Imagerie animal laboratoire Tours, 2000-2013). Expert toxicologue CSHPF/AFSSA/Anses depuis 1996, AFSSAPS/ANSM depuis 2006, il est par ailleurs membre de l’Académie nationale de Pharmacie.

Lucie GUIMIER
Responsable scientifique en charge des questions de science et de société
Équipe du HCB - Secrétariat
Jocelyne Hacquemand
CEES
Guillermina HERNANDEZ-RAQUET
CS

Guillermina Hernandez-Raquet est directrice de recherches à l’INRA au Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes biologiques et des Procédés. Elle est docteur en microbiologie-biotechnologie de l’Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse. Sa recherche concerne l’étude de la biodégradation de composés organiques récalcitrants par des communautés microbiennes complexes en couplant des approches macro-cinétiques, méta-omiques. Elle est particulièrement intéressée par les aspects en lien avec l’écologie microbienne des biotransformations appliquées à la dépollution et valorisation des composés organiques incluant la biomasse végétale lignocellulosique. Elle a participé et coordonné différents projets nationaux (ANT, INSU, ADEME…) concernant la dégradation de polluants organiques, micropolluants et de transformation de la biomasse.

Jean-Yves Hervez [démissionnaire]
CEES
Christian Hosy
Christian Hosy [démissionnaire]
CEES

Christian Hosy, Coordinateur du réseau Biodiversité de France nature environnement (FNE), est ingénieur agronome, spécialisé en environnement, il est titulaire d’un DEA en sciences agronomiques (Nancy, 1994). Depuis 2004 il a suivi plusieurs formations continues dans le domaine de l’agronomie, des SIG et de la biodiversité. Il est salarié de France Nature Environnement depuis 1997 dans le domaine des biotechnologies et de la préservation de la biodiversité (représentation, formation & sensibilisation du grand public et des acteurs, plaidoyer, animation du réseau d’associations membres, mise en œuvre et suivi budgétaire de projets pour la FNE). Il a été chargé d’études agro-environnementales de 1994 à 1996 pour Alsace Nature

Jean-Luc Juthier
Jean-Luc Juthier [démissionnaire]
CEES

Jean-Luc Juthier est membre de la commission OGM/semences à la Confédération Paysanne. Installé en 1978 sur une ferme familiale d’une dizaine d’hectares dans la Loire (Massif du Pilat) en co-exploitation puis en GAEC, il a reconverti les vergers en agriculture biologique à partir de 1982 avec Nature et Progrès, diversifié variétés et espèces fruitières, introduit la transformation en jus de fruits et développé la vente directe collective des productions. Il est acteur pour une agriculture paysanne, dynamique dans nos territoires ruraux, soucieuse de l’environnement et de la qualité des produits à offrir aux consommateurs.

 

Guy Kastler
Guy Kastler [démissionnaire]
CEES

Guy Kastler est paysan dans l’Hérault. Il a été successivement producteur de vin, de fromages de brebis puis d’agneaux. Il est membre de la Confédération paysanne.

Jamal Khalife
CS

Jamal Khalife est directeur de recherches au CNRS et responsable d’une équipe de recherches au Centre d’Infection et d’Immunité à l’Institut pasteur de Lille. Il est docteur en immuno-biologie parasitaire. Au cours de sa carrière, ses recherches ont été focalisées sur l’identification des facteurs de corrélation à la protection/résistance ou à la susceptibilité aux infections parasitaires (schistosomiase et paludisme) chez l’homme et dans modèles d’animaux. Depuis 2002, il consacre principalement ses recherches à la biologie moléculaire et cellulaire du parasite Plasmodium afin de proposer des nouveaux moyens de contrôle de la malaria.

Bernard KLONJKOWSKI
CS
Isabelle LANSON
CEES

Élue au Conseil Départemental du Loiret depuis deux ans, Isabelle Lanson siège à la commission « Collège, Jeunesse, Sport et Environnement ». Elle participe à ce titre à de nombreuses réunions ayant trait à l’agriculture et à l’environnement et travaille par ailleurs dans les deux exploitations arboricoles familiales en tant que responsable administratif. Elle s’occupe plus particulièrement de la comptabilité,des salaires et de la gestion commerciale.

Elle est également adjointe à la Communication et à la Vie économique dans une commune de 3000 habitants qui se situe en périphérie d’Orléans.

Marc Lavielle
Marc LAVIELLE
CS

Marc Lavielle est directeur de recherche à l’INRIA (Saclay).

Marc Lavielle is a statistician specialized in computational statistics and healthcare applications. He created and directed the Monolix team at Inria. He has worked on the development of new statistical methods, applied to a broad area of applications (geophysics, signal processing, neuro-imaging, agronomy, genetics, PKPD,…). Marc Lavielle is the author of the book Mixed Effects Models for the Population Approach: Models, Tasks, Methods and Tools (Chapman & Hall/CRC Biostatistics Series, 2014). He has also co-authored several papers on various aspects of statistical estimation and on SAEM algorithm. Several of the methods that he developed are implemented in the Monolix software. He recently developed Simulx and the mlxR package for clinical trial simulations.

Valérie Le Corre
Valérie LE CORRE
CS

Valérie Le Corre est chargée de recherche à l’INRA. Ses travaux portent sur l’évolution des populations de plantes adventices (dites « mauvaises herbes ») en réponse aux conditions environnementales qui prévalent dans les milieux agricoles. Elle s’intéresse particulièrement au déterminisme génétique et à l’évolution des résistances aux herbicides, mais également aux traits d’histoire de vie des espèces adventices naturelles : précocité de floraison, dormance des semences. La diversité génétique des adventices, leur structure en population et les processus de dispersion et de flux de gènes dans les paysages agricoles sont étudiés via l’utilisation de marqueurs moléculaires. Enfin, elle s’intéresse également aux relations entre la diversité intraspécifique et la diversité interspécifique (taxonomique et fonctionnelleà à l’échelle des communautés végétales.

Anne - Yvonne Le Dain
CEES
Jacques Léchenet
Jacques LÉCHENET
CEES

Jacques Léchenet est responsable des affaires règlementaires pour les nouveaux projets en Biologie (Merial). Docteur Vétérinaire (Lyon 1983), il a rejoint l’industrie du vaccin vétérinaire en 1989 après cinq années en tant qu’enseignant (biochimie, toxicologie, pharmacologie). En charge de l’obtention des autorisations de mises sur le marché des vaccins à des niveaux de responsabilité différents, il a eu des activités d’assurance qualité et de contrôle qualité dans le même domaine. Aujourd’hui il est en charge de l’enregistrement des projets nouveaux au niveau global avec en parallèle des rôles de responsables pharmaceutiques pour des sites français. Président du groupe des médicaments immunologiques vétérinaires (MVI) du SIMV (France) et du groupe Biologiques (BWP) d’IFAH-Europe, il est membre du comité français de la Pharmacopée “Produits Biologiques et Thérapies Innovantes”.

Vincent Ledée [démissionnaire]
CEES
François Lefevre
CS
Olivier Lemaire
Olivier LEMAIRE
CS

Olivier Lemaire est phytovirologiste à l’INRA depuis près de 30 ans.  Après deux post-docs, à l’Université de Davis (Californie) et à Rothamsted Research (Angleterre) il a eu l’occasion de travailler sur plusieurs plantes d’intérêt agronomique (betterave sucrière, céréales, colza, cultures maraîchères…) et les plantes modèles utilisées en virologie moléculaire végétale. Son activité de recherche a concerné un grand nombre de domaines de la virologie végétale ce qui lui permet aujourd’hui de développer des recherches intégrant à la fois les mécanismes moléculaires des interactions plante-virus-vecteur et des stratégies innovantes de lutte anti-virale, qu’elles soient génétiques, biologiques et biotechnologiques.  Il dirige l’équipe Virologie et Vection (ViVe) depuis quatre ans. Son profil d’activité se partage entre l’animation et la gestion de la recherche – au travers notamment de la coordination-gestion de contrats de recherche – et sa thématique propre de recherche, axée autour de la virologie de la vigne et de la gestion intégrée de la santé de la vigne vis-à-vis de ses principales maladies virales.

Didier Lereclus
Didier LERECLUS
CS

Didier Lereclus, directeur de recherche à l’INRA, est directeur adjoint de l’unité MICALIS. Ses recherches portent sur l’étude de deux bactéries : Bacillus thuringiensis, une espèce dont certaines souches sont utilisées en lutte biologique contre des insectes vecteurs de maladies et ravageurs de culture, et Bacillus cereus, une espèce bactérienne dont certaines souches sont responsables de toxi-infections alimentaires. Il s’intéresse au pouvoir pathogène de ces bactéries et aux mécanismes de régulation qui contrôlent l’expression des gènes de toxines, la virulence et les propriétés d’adaptation. Ces travaux sont réalisés en utilisant l’insecte comme modèle d’infection. Dans le cadre de ces thématiques, il travaille tout particulièrement sur les systèmes de communication cellulaire (quorum sensing) qui permettent aux bactéries de coordonner l’expression génétique à la densité de la population. Il s’intéresse aussi aux mécanismes impliqués dans la différentiation cellulaire et l’entrée en sporulation.

Emmanuel LESPRIT
CEES

Depuis 2010, Emmanuel Lesprit est Directeur Réglementation et Innovation à l’Union Française des Semenciers. Il est également en charge des sections potagères & florales, ainsi que fourragères & gazons. Il a précédemment occupé pendant 25 ans différentes fonctions au sein de l’entreprise HM Clause, depuis la sélection d’espèces potagères, la gestion de stations de recherche, la direction d’usine et de contrôle qualité, ainsi que la gestion des risques qualité, environnement, sécurité et santé des salariés. Ingénieur diplômé de l’Institut UniLaSalle, il s’est spécialisé par un DEA en amélioration des plantes à l’université d’Orsay (Paris XI).

Sélim Louafi
Selim Louafi
CEES

Sélim Louafi, directeur adjoint de l’équipe “Dynamique de la Diversité, Sociétés et Environnements”, est chercheur en sciences sociales au sein de l’UMR Amélioration Génétique et Adaptation des Plantes Méditerranéennes et Tropicales (AGAP) au CIRAD à Montpellier. Ses recherches portent plus spécifiquement sur les mécanismes d’interface entre science et décision publique à l’échelle internationale dans les domaines de la biodiversité et de la sécurité alimentaire. Il a auparavant travaillé à l’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (Iddri) où il était en charge du programme Biodiversité/ressources génétiques. Il a également travaillé pour la FAO en tant qu’adjoint au secrétaire du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture. Il continue de venir régulièrement en appui au secrétariat de la Commission sur les ressources génétiques pour l’agriculture et l’alimentation (FAO, Rome), en particulier en lien avec les questions sur la sécurité alimentaire et l’accès et le partage des avantages. Il est également membre de la task force sur le renforcement des capacités de la Plateforme internationale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES/PNUE).

 

François Lucas
François Lucas
CEES

François Lucas est le premier vice-président de la Coordination rurale union nationale. Fervent défenseur de la profession agricole et inquiet de la tournure que prend la politique agricole commune, il s’engage à la Coordination Rurale dès sa création en 1992. Il débute en tant que président de la Coordination Rurale de Charente. Il occupera ce poste entre 1992 et 2001. En novembre 1999, il prend la tête du syndicat national, succédant à Hubert Barré et à Jacques Laigneau, fondateur de la Coordination Rurale. Après plus de dix ans de présidence, celle-ci échoit à Bernard Lannes en décembre 2010. Toujours membre actif de la CR, il garde une place au sein du comité directeur : il est actuellement vice-président du syndicat. Spécialiste des questions agricoles, il occupe une place particulière dans plusieurs instances. De février 1995 à janvier 2001, il est secrétaire général adjoint de la Chambre d’agriculture de la Charente. Depuis 2004, il est membre du Conseil Économique, Social et Environnemental.

Magdelaine Vincent
Vincent Magdelaine
CEES

Vincent Magdelaine est ingénieur agronome de formation (ENSA Montpellier 1978). Après diverses missions, dont une au sein du Conseil oléicole international à Madrid, il a été chargé d’études économiques puis directeur des études à Unigrains de 1992 à 2003. Il rejoint alors la Fédération Française des Coopératives de Collecte, Approvisionnement et Transformation (FFCAT) où il occupe la fonction de directeur du département Économie avant de prendre, en 2006, la direction de la branche métiers du grain de Coop de France, la fédération unitaire des coopératives agricoles et agroalimentaires.

Isabelle Maincion
CEES
Rémi Maximilien
Rémy MAXIMILIEN
CS

Rémy Maximilien est conseiller scientifique du directeur des Sciences du Vivant du CEA. Docteur en médecine, directeur de recherche à la Direction des Sciences du Vivant du CEA, il  a été adjoint du Chef du Département de Pathologie et de Toxicologie Expérimentales de 1990 à 1994, adjoint au Chef du Département de Radiobiologie et de Radiopathologie et Chef du Service de Radiotoxicologie et de Cancérologie Appliquées de 1995 à 2006, adjoint du Chef de l’Institut de Radiobiologie Cellulaire et Moléculaire de 2007 à 2009. Il est retraité  du CEA depuis fin 2013.  

René Mazars
René Mazars
CEES

René Mazars est trésorier au Collectif Interassociatif sur la Santé (CISS). 

 

Pierre Médevielle
Pierre MÉDEVIELLE
CEES

Pierre Médevielle est sénateur de la Haute-Garonne et, depuis 1989, maire de Boulogne sur Gesse. Docteur en pharmacie, ancien pharmacien d’officine et gérant hospitalier, il est titulaire de DU d’orthopédie, de mycologie et de pharmacologie cancérologique. Dans le cadre de la Commission Développement Durable et aménagement du Territoire il est plus particulièrement impliqué dans la gestion des risques naturels, nucléaires et météorologiques et suit de prés les travaux de l’ANSES sur les pollutions par les pesticides.

Patrick Mercier
Patrick Mercier
CEES

Patrick Mercier est président national de l’Association de défense, d’éducation, d’information du consommateur (Adéic). 

 

Manuel Messey
Manuel Messey
CEES

Manuel Messey est secrétaire général adjoint du Conseil national des associations familiales laïques. Membre du bureau du Conseil National de la Consommation et de par son engagement militant, très attaché au respect du droit humain et au développement supportable (durable), il est convaincu qu’un comportement éthique dans le domaine des biotechnologies passe par un dialogue constructif entre professionnels, experts et représentants des consommateurs et de la société civile. Il considère qu’il faut donner au citoyen à comprendre la société dans laquelle il évolue afin qu’il puisse agir sur elle et la transformer dans l’espoir du mieux vivre ensemble dans un monde meilleur. Le CNAFAL, association agréée de défense des consommateurs et des familles siège ainsi dans de nombreuses instances paritaires afin de faire entendre la voix des citoyens consommateurs (CNC, CCSF, ASF, ARPP, etc.).

Elian Meurs
Éliane MEURS
CS

Éliane Meurs, directrice de recherche à l’Institut Pasteur, est chef d’unité.

She has a solid expertise on signaling pathways leading to induction of IFN and on the mechanism of action of the dsRNA-dependent protein kinase PKR. She was originally responsible for the cloning of this kinase which opened the door to its study, worldwide. She was also pionneer in demonstrating that PKR modulates signaling pathways involved in inflammation independently of its enzymatic activity. PKR is now emerging as an important kinase related to stress. Their current studies focus on the mechanisms by which PKR acts either as an antiviral or a pro-stress agent in HCV infection. They also examine the role of PKR in stress-associated neurodegenerative diseases such as Alzheimer disease. They investigate the role of PKR in the modulation of several signalling pathways, linked to deregulation of lipid metabolism, insulin resistance, autophagy and they are developping screening of  chemical compound libraries  to generate novel PKR inhibitors for clinical purpose.

Laurent Moinet [démissionnaire]
CEES

Après une formation d’ingénieur agronome, Laurent Moinet s’est installé, en 1996, comme agriculteur en agriculture biologique en production laitière. Il exerce par ailleurs des responsabilités dans les organisations représentant les intérêts de la bio à l’échelle régionale, française et européenne. Il s’intéresse plus particulièrement aux questions relatives à la politique agricole commune et aux politiques publiques en général.

Birgit Müller [démissionnaire]
CEES
NAFFAKH Nadia
Nadia NAFFAKH
CS

Nadia Naffakh, directrice de recherche au CNRS, est responsable d’un groupe de recherche au sein de l’Unité Génétique Moléculaire des Virus à ARN à l’Institut Pasteur de Paris. Ses travaux portent sur les interactions entre la machinerie de transcription des virus influenza et le micro-environnement cellulaire, et font appel à des approches d’interactomique, de crible génétique et de virologie moléculaire. L’enjeu est double : comprendre les déterminants de la virulence et du spectre d’hôte des virus influenza et identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. 

Didier NEGRE
CS

Didier Nègre, chargé de recherche CNRS est affecté au Centre international de recherche en infectiologie (CIRI - Insem U1111). Ses travaux portent sur le développement de lentivecteurs HIV et SIV pour le transfert de gènes in vivo dans les cellules souches hématopoïétiques ; les nouveaux pseudotypes viraux pour l’infection des lymphocytes T et B quiescents (enveloppes rougeole, RD-SCF-HA, RD-TR, BAEV-TR…) ; le développement de « Virus Like Particules » VLP exprimant des enveloppes de virus émergents (ebola, cchf, nipah…) pour une approche en vaccinologie ; la transgénèse lentivirale pour souris et lapins. Il assume par ailleurs l’encadrement scientifique et réglementaire de la plateforme de production des vecteurs lentiviraux (SFR BioSciences Gerland − Lyon Sud (UMS3444/US8)).

Christine Noiville [démissionnaire]
présidente du HCB
Bureau

Christine Noiville est docteur en droit, directrice de recherche au CNRS. Elle dirige le centre « Droit, sciences et techniques » (CNRS, Paris 1). Spécialiste des liens entre droit et évolutions scientifiques, elle est auteur ou co-auteur de nombreux travaux portant sur les biotechnologies, le principe de précaution, la brevetabilité du vivant, les OGM, etc. parmi lesquels  : Les biobanques (Que Sais-Je ? 2009), La bioéquité (Autrement, 2009), Contrats et vivant (LGDJ, 2006), Nouvelles frontières de la santé (Actes Dalloz, 2006), Du bon gouvernement des risques (PUF, 2003),  Ressources génétiques et droit (Pédone, 1997). Elle co-dirige avec F. Bellivier la chronique « Contrats, bioéthique et biotechnologies » de la Revue des contrats.

Jean-Louis Noyer
Jean-Louis NOYER [DEMISSIONNAIRE]
CS

Jean-Louis Noyer, généticien au Cirad, est adjoint scientifique au directeur du département Bios - Systèmes Biologiques. Auteur de plus de cinquante articles, ses travaux ont porté essentiellement sur la description de la diversité génétique de plantes cultivées, leur évolution, la compréhension de leur domestication et leurs relations avec les sociétés humaines qui les utilisent. Il s’est également intéressé à la conservation de cette diversité en condition in situ et ex situ. Il a enseigné la génétique à l’université de Montpellier II de 2002 à 2010.

Responsable pendant plusieurs années d’une équipe de recherche étudiant la diversité génétique végétale au sein de l’UMR AGAP, il a aussi été responsable  du Centre de Ressources Biologiques Tropicales (CRB-T) du Cirad de 2010 à 2012, premier CRB accrédité AFNOR en 2011. Il est administrateur élu du Cirad et de la Fondation Agropolis.

Sergio Ochatt
Sergio OCHATT
CS

Sergio Ochatt, chargé de recherche à l’INRA, est membre de l’équipe Élucidation des Mécanismes Moléculaires (EMM). Ses travaux portent sur la biologie cellulaire et moléculaire végétales et la transgenèse : premier exemple de régénération de plantes à partir de protoplastes chez les fruitiers de climat tempéré (poirier), étude des effets de l’électricité sur la synthèse de l’ADN et la compétence à la régénération  in vitro ; sélection in vitro de variants tolérant la salinité et sécheresse chez plusieurs espèces ; premier exemple de production d’haploïdes doublés chez le pois, le pois chiche, la gesse et l’espèce modèle Medicago truncatula ; production de transformants et RNAi chez M. truncatula pour l’étude du déterminisme environnemental, physiologique et génétique du développement de l’embryon, du remplissage de la graine et de la résistance aux stress abiotiques.

J.-C. Pagès [président du HCB par intérim]
président du CS
Bureau - CS

Jean-Christophe Pagès, président du Comité scientifique du HCB, est professeur des universités et patricien hospitalier à l’université François Rabelais de Tours et au CHRU. De formation médicale et scientifique, ses recherches touchent au transfert de gène et des ARN par la modification des rétrovirus. En octobre 2015 il a rejoint la direction de la recherche à l’EFS. Depuis 2002 il s’est intéressé à l’évaluation de la thérapie génique et des activités de recherche. Il est président du CS du HCB depuis sa création en 2009.

Marc Peyronnard [démissionnaire]
CEES

Marc Peyronnard, membre du directoire agriculture de France Nature Environnement (FNE) est pilote du réseau agriculture régional de la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (FRAPNA). Aujourd’hui en retraite, il a été réalisateur de documentaires (2006), agriculteur, et bénévole dans des ONG de 1975 à 2006. Au début des années 70, attaché au service d’évaluation biologique de PEPRO, il a participé et conduit différents essais en plein champ, réalisé des DL 50 nécessaires à l’homologation de différentes spécialités phytopharmaceutiques. 30 ans plus tard, les produits évalués et mis en marché ont tous étés retirés pour différents motifs : adaptation des parasites, pollutions de l’environnement, cancérigènes mutagènes probables, etc. De son parcours professionnel, il retient la résilience des systèmes agricoles diversifiés, la durabilité et souvent la gratuité des solutions de lutte biologique contre les prédateurs.

Xavier Raynaud
CS

Les travaux de recherche de Xavier Raynaud s’articulent autour des relations entre interactions entre les organismes et circulation de la matière au sein des écosystèmes terrestres. En particulier, sa recherche est principalement focalisée sur les interactions impliquant des plantes, organismes essentiels assurant la liaison entre les compartiments aériens et souterrains des écosystèmes terrestres. De ce fait, il m’interesse à différentes échelles d’étude : depuis les interactions à micro-échelle dans le cas des interactions microorganismes-sol-matière organique à des interactions à des échelles plus grande comme dans le cas des interactions plantes-sol et  plantes-communautés d’insectes pollinisateurs. Ces interactions, d’ordre écologique (compétition, mutualisme…), constituent des processus de transfert et de transformation des éléments et leur compréhension est donc fondamentale pour mieux apprehender le fonctionnement des écosystèmes. La dimension spatiale de ces interactions fait l’objet d’une attention particulière dans ses travaux de recherche qui associent des approches par modélisation (modèles mathématiques, simulation numérique) et des approches expérimentales.

Catherine Regnault-Roger
Catherine RÉGNAULT-ROGER
CS

Catherine Régnault-Roger est professeur à l’université de Pau et des Pays de l’Adour (PR2 en 1998, PR1 en 2005, classe exceptionnelle en 2011, MC 1990-1998) au Département des sciences biologiques, Faculté des sciences et techniques, émérite depuis juin 2013. Secrétaire de section 1 productions végétales de l’Académie de l’Agriculture de France (membre titulaire en décembre 2012) depuis janvier 2014, elle est membre du Haut Conseil des biotechnologies (comité scientifique) (2009-2014 et 2015-2019). Elle a été vice-présidente du Comité de surveillance biologique du territoire de 2010 à 2014. Administratrice de l’AFPP  (Association Française pour la Protection des Plantes) : 2007-2015, elle est par ailleurs membre du comité de rédaction de la revue technique Phytoma (groupe France agricole) depuis 2007 et Editorial Board de la revue scientifique Industrial Plants and Products (Elsevier) depuis 2008.

Michel Renard
Michel RENARD
CS

Michel Renard est retraité de l’INRA. Ses travaux concernent l’amélioration génétique du colza (Brassica napus) et notamment l’étude des déterminants génétiques de la qualité de la graine, de la résistance à certaines maladies et du développement, et des études d’impact. Il a occupé par ailleurs de nombreuses fonctions d’intérêt collectif, il a été notamment directeur de l’UMR APBV (http://www6.rennes.inra.fr/igepp) de 2002 à 2008 ; Chef adjoint de 2005 à 2013 du département Biologie et Amélioration des Plantes (BAP ; antérieurement GAP) de l’INRA en charge en particulier de l’innovation variétale et des unités expérimentales ; responsable du Groupe filière Oléagineux de la direction scientifique « Agriculture » ; directeur de la génopole Biogenouest (http://www.biogenouest.org) de 2002 à 2012, président de la section « Colza et autres crucifères » du CTPS de 2005 à 2016 et président de la Commission Inter-sections CTPS dédiée à l’agriculture biologique (CISAB) depuis novembre 2016.

Tristan Renault
CS

Tristan Renault  a intégré l’Ifremer en 1992, suite à un doctorat en médecine vétérinaire (École Nationale Vétérinaire de Toulouse) soutenu en 1987 et un DEA d’Immunologie Approfondie, obtenu en 1988 à l’Université Paris VII. Il est également diplômé de l’Institut Pasteur (Immunologie Approfondie, Génie Génétique et Microscopie Électronique). Il est titulaire d’une HDR depuis 2007. Au travers de l’ensemble de ses activités, Tristan Renault a développé des compétences et une expérience en termes de recherche, de gestion de la recherche, de surveillance, de référence et d’expertise. Il est impliqué dans la formation pour et à la recherche. Il a encadré plus de 80 étudiants dont 25 doctorants. Il est expert auprès de différents organismes (Anses, ANR, CIEM, Commission Européenne, …) et membre de l’Académie Vétérinaire de France. Il a publié plus de 170 articles dans des revues scientifiques. Tristan Renault est depuis 2015 directeur du département ressources biologiques et environnement (RBE) de l’Ifremer.

Emmanuel Roques
Secrétaire général
Équipe du HCB - Secrétariat
Patrick SAINDRENAN
CS
Nicolas SARTHOU
CEES
Gérard Schrepfer
Gérard Schrepfer
CEES

Gérard Schrepfer est chargé de mission alimentation à l’ALLDC (Association Léo Lagrange pour la défense des consommateurs). Il participe aux travaux du CNA, du CNC-Agro et à divers comités de filières agroalimentaires.

Pascal Simonet
Pascal SIMONET
CS

Pascal Simonet est directeur de recherche au CNRS, ses travaux concernent le potentiel adaptatif des bactéries de l’environnement et en particulier du sol par des approches métagénomiques avec un focus sur les mécanismes impliqués dans le transfert horizontal de gènes et leur régulation in situ par les facteurs génétiques et physiologiques des cellules bactériennes en coordination avec les paramètres abiotiques du milieu.

Jean-Marie SIRVINS
Jean-Marie Sirvins [démissionnaire]
CEES

Jean-Marie Sirvins, président à l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française) de 2002 à 2005, en est aujourd’hui le vice-président, en charge du dossier OGM en plein champ et de l’impact sur l’apiculture et les pollinisateurs. Il est apiculteur professionnel en Auvergne (Puy de Dôme). 

 

Emilie Tafournel
Émilie Tafournel
CEES

Émilie Tafournel est directrice qualité à la Fédération du Commerce et de la Distribution (FDC) depuis décembre 2011. À ce titre, elle est en charge de la gestion des dossiers touchant à la qualité/sécurité des produits alimentaires et non alimentaires ; l’animation et l’organisation des réunions des comités qualité, réunissant les enseignes de la FCD ; la gestion des dossiers en lien avec l’actualité (veille réglementaire, gestion de crise, etc..) en collaboration avec les adhérents, et de dossiers réglementaires/techniques/scientifiques tels que l’actualisation des guides de bonnes pratiques d’hygiène, le référentiel d’audit magasin, etc. ; représentation et coordination de la profession sur l’ensemble des dossiers qualité, pour les relations entre la distribution et les administrations, les organisations professionnelles, les instances d’évaluations. De 2003 à Décembre 2011, elle était responsable régionale/Consulting - Formation en Qualité et Sécurité des Aliments / Développement Commercial Société HACCP Groupement Commercial Société HACCP Groupe.

Marie Bérengère Troadec
Marie-Bérengère TROADEC
CS

Marie-Bérengère Troadec est chargée de recherche au CNRS.

Au cours de son travail de thèse et puis travail post-doctoral, ses axes de recherche ont porté sur cancer et hématopoïèse, cycle cellulaire, et métabolisme du fer. Elle a été amené à développer des modèles vertébrés génétiquement modifiés, souris et poisson zèbre. Elle travaille actuellement, à partir de modèles vertébrés, à comprendre les mécanismes moléculaires impliqués dans la survenue et la progression d’un cancer hématologique : les leucémies aiguës de l’enfant.  

Bernard VAISSIÈRE
CS
Egizio Valceschini
Egizio Valceschini
CEES

Egizio Valceschini, directeur de recherche à l’INRA, est président du Comité d’histoire de l’INRA et du CIRAD, représentant du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche auprès du Standing Committee for Agricultural research (Com Euro, DG RI). Spécialiste de l’économie de la qualité dans le secteur agroalimentaire, ses recherches ont concerné la réglementation de la qualité (étiquetage, normalisation, traçabilité…), les contrats entre agriculteurs et industries, l’organisation et la régulation des filières, le droit de la concurrence, la séparation des filières OGM et non OGM. Les secteurs d’application sont divers : cultures industrielles (légumes transformés…), céréales, aviculture, viande bovine…Il a coordonné plusieurs programmes de recherche, français et européens, sur ces thématiques. Il a réalisé de nombreuses expertises pour le ministère de l’Agriculture, l’Union Européenne, des entreprises industrielles ou de distribution alimentaire, des syndicats et des interprofessions. Il a participé à plusieurs prospectives sur l’avenir de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et des territoires ruraux. Sa mission européenne auprès de la Commission Européenne et des États membres consiste à orienter la recherche agronomique au niveau de la conception des programmes cadre (FP 7 et actuellement Horizon 2020). Avec le comité d’histoire INRA-CIRAD, il développe des recherches sur l’histoire de la recherche agronomique du 20e  siècle.

 

Anne Valette [démissionnaire]
CEES
Michel VAN PRAET
CEES

Michel Van Praët, membre du Comité national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé, est professeur émérite du Muséum national d’histoire naturelle. Son doctorat ès-sciences et ses publications de biologie de marine portent sur plusieurs espèces de cnidaires. Leur utilisation comme indicateurs écophysiologiques, l’on conduit entre autres à coordonner le programme d’étude du Muséum sur les pollutions de l’Amoco Cadiz, à participer à la première exploration biologique des sources hydrothermales océaniques, à montrer dès 1984 que le blanchiment des coraux correspond à des perturbations environnementales touchant en particulier leurs zooxanthelles symbiotiques. En 1986, il rédige le synopsis de la galerie de l’évolution dont il dirigera la conception muséologique. Depuis, ses recherches portent principalement sur la perception des sciences par les publics et la responsabilité sociale des musées et de leurs professionnels. Il fut à ce titre corédacteur des deux dernières versions du code de déontologie du Conseil international des musées (ICOM).

Sarah Vanuxem
Sarah Vanuxem [démissionnaire]
CEES

Sarah Vanuxem est maître de conférences à l’Université de Nice Sophia Antipolis. Après des études de droit et de philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l’EHESS, Sarah Vanuxem soutient une thèse intitulée “Les choses saisies par la propriété” (Préface Th. Revet, IRJS, 2012). Maître de conférences à l’Université de Nice Sophia Antipolis (CREDECO-GREDEG) depuis 2012, elle mène des recherches, notamment, en droit de l’environnement.

Bernard Verdier
CEES
Anne-Claire Vial
CEES
Jean-Luc Vilotte
Jean-Luc VILOTTE
CS

Jean-Luc Villote, directeur de recherche à l’INRA, anime une équipe de 12 permanents au sein de laboratoire de Génétique Animale et Biologie Intégrative (INRA, Jouy-en-Josas) dont l’activité est l’analyse de la fonction de gènes majeurs impliqués dans des anomalies du développement précoce pouvant toucher le développement neuronal et/ou induire certaines pathologies. Ces études reposent, entre autres, sur la capacité à moduler en souris transgéniques l’activité de ces gènes par édition de génomes.

Anne Wanner [démissionnaire]
CEES

Anne Wanner est animatrice agricole, zootechnicienne et apicultrice. Elle travaille avec des structures ayant comme objectifs de développer l’agriculture paysanne ou biologique. Plus récemment, elle a œuvré dans le domaine des semences paysannes au sein d’une organisation régionale afin de promouvoir l’autonomie semencière et la ré-acquisition de savoir-faire auprès des paysans et des jardiniers. Administratrice du Réseau Semences Paysannes depuis 2012, elle s’occupe également du développement de la section viticole « paysanne ». Elle milite par ailleurs depuis une vingtaine d’années pour la souveraineté alimentaire et l’autonomie des populations agricoles.