Le HCB affine sa gouvernance

Le HCB affine sa gouvernance

Avec ses deux comités, scientifique d’un côté, économique, éthique et social de l’autre, composés de quarante scientifiques pour l’un, de trente-trois parties prenantes et personnalités qualifiées pour l’autre, le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) est une originalité institutionnelle dont la gouvernance – délicate – mérite réglages et affinements réguliers.

Dans le cadre de ses travaux, le HCB rappelle que son fonctionnement et celui de ses comités doivent répondre à des impératifs de transparence et de respecter pluralisme et ouverture sur la société.

C’est avec cette volonté de faire progresser en permanence le fonctionnement du HCB et d’améliorer la lisibilité de ses avis que la présidente du HCB a proposé au Bureau de réfléchir librement à la conception des avis.

Un groupe de réflexion a été mandaté en février dernier, réunissant autour d’un médiateur externe les présidents des deux comités et les membres du Secrétariat, pour mener une vaste réflexion destinée à assurer au mieux :

- la conduite des débats ;

- les échanges entre Comité scientifique et Comité économique, éthique et social ;

- la lisibilité des avis ;

- le respect du contradictoire.

Les conclusions du groupe de travail ont été entérinées à l’unanimité par le Conseil scientifique, le Conseil économique, éthique et social et le Bureau. Le Haut Conseil des Biotechnologies s’attachera à ce que ces principes soient partagés et appliqués.

Voici les conclusions entérinées en juillet 2016 par le CS, le CEES et le Bureau.